Noctus Ambulare

April 10, 2019

«Une soirée totalement éclatée au musée»

Le vendredi 29 mars, de 20 h à 2 h, on a pu assister au Noctus Ambulare du Musée Régional de Rimouski.
Une grande soirée où s’allie histoire, art et musique sur trois étages, d’une façon assez… Particulière !
(Y'a une œuvre cachée au-dessus de la toilette du troisième étage !)

«Revoir la carte postale»


De leur création à aujourd’hui, l’univers de ce bout de carton est dévoilé sous toutes ses facettes. De son histoire à ses applications, on y voit son utilisation à travers l’art, du temps et de la volonté des gens de partager une image, une idée, des mots.

On peut y voir des messages d’amour, d’espoir et de volonté, sous forme de pages à tourner à même le mur, où les cartes postales de tout âge sont affichées à foison, portant mots d’amour et d’espoir.

Entre art et réalité, l’exposition s’accompagne par moments de slam, par d’autres d’improvisation, tous deux art lyrique parfois explosif, parfois doux… Mais souvent les deux. On s’y sent parfois à sa place, parmi les œuvres !


S'installe des beaux gens, prêt au Slam, entre les cartes postales..!

(Un gros Merci à Charles Hubert, Émile Dufresne, Yohan Proulx, Loraine Roy, Caroline Gauvin-Dubé, Caroline Moreau, Stéphanie Beaudoin et les Ligues d’improvisation de Rimouski)

«La portée d’un regard : François Morelli»

C’est en montant que j’en apprend un peu plus :

C’est une exposition de photos, films et autres œuvres réalisés entre 1975 et 1981, signes de migration, de désir, de temps, de mort et de rêves.

Sincèrement, j'saurais que dire! On a pris quelques photos pour que tu puisses te faire une idée mais...
Il y en avait tellement à voir!


Parmi les œuvres, une longue bande de papier blanc jonche le plancher.

Interruption

Un moment passe, Stéphanie émerge, nous demande de s’asseoir le long de la bande blanche, et se prépare. Sous un amont de papier, elle se libère. Elle fait passer une longue ligne rouge entre les mains de tous, et qui s’étire, le temps. Sa ligne se brise, puis se replace. Lentement, rapidement, couchée, molle, puis debout, forte, elle reprend la corde, s’en enivre, puis s’endors.

Bref, c’était assez «space» tout ça…

Je nomme dorénavant Stéphanie Beaudoin «reine de l'abstrait»!

«DJ SET, 3e ÉTAGE»

 J’dois avouer ma défaite, je suis fatigué de tout ça.
MAIS YO DJ SET EN HAUT !
J’monte presqu’à course, j’ai envie d’un peu de jus d’orange pis relaxer avec le monde «cool» de la place. Pocaille joue son set, c’est le comble, je suis bien. Je sors un peu pour passer du temps avec mon équipe qui fait une entrevue avec DGbeats (Émile Dufresne) et Charles Hubert, accompagnés d'un mentor. Je rentre, et ma soirée se finit sur une ambiance 80's, «pixel chrome», de Das Mörtal.



HEY YO BY THE WAY C’T’AI BEN COOL
On pouvait faire notre propre carte postale au deuxième étage, et faire du graffiti numérique un peu partout ;)
(PS: ma carte postale était la plus cool. J’ai été un vrai Pollock, avec de la gouache !)

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

La Caravane la Gaspésie à cœur

May 30, 2018

1/2
Please reload

Posts Récents

May 9, 2019

April 10, 2019

April 3, 2019

Please reload

Archives
Please reload

Cq9Nd0WXgAAYy9K.png

418 722-8102 poste 224

cecjern4@globetrotter.net

© 2018 Carrefour jeunesse-emploi Rimouski-Neigette